Robe

La robe de Marie est également en lin. Elle fait partie de ses possessions d’origines, et elle n’a pas encore, en tant que nouvelle venue en Terre Sainte, eu le temps de se doter de tenues taillées dans les riches tissus que l’on trouve localement.

D’une couleur jaune très soutenue, elle symbolise pour cette famille le miel qui les a conduit à leur situation actuelle. Ce qui explique son affinité avec une couleur moins appréciée à cette époque que le rouge ou le bleu.

Les manches sont évasées, mais restent pratiques. Elles sont doublées de soie sauvage écrue.

La robe est ajustée au buste par un laçage dans le dos, comme il est évoqué dans les "Lais de Marie de France", dans le Lais de Guigemar.
l.735 : "Quant el l’oï, si suspira,
pur un petit ne se pasma.
Il la reçut entre ses braz.
De sun blialt trencha les laz ;
la ceinture voleit ovrir,
mes n’en poeit a chief venir
."

Traduction proposée par les Lettres Gothiques :
"A ces mots elle soupire,
et manque de s’évanouir.
Mériaduc la reçoit dans ses bras
et coupe les lacets de sa robe ;
il voulait ouvrir la ceinture, mais en vain
."





Espace privé ] [ Forum membres ]

Suivre la vie du site

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS! Site réalisé avec SPIP

Site réalisé avec SPIP 2 - Squelette Babel sous licence GPL