Qabâ al-turkiyya en lin brodé

Ce type de vêtement est originaire de l’Est du Moyen Orient, il n’est pas originaire de Syrie. Ses manches assez ajustées sont d’ailleurs révélatrices de cette influence orientale (figures 1,2 et 3). Les sources iconographiques montrent bien la différence de diamètre au niveau des poignets par rapport aux manches des autres vêtements, plus typiquement arabes (figures 2 et 3).

Le patron utilisé ne repose pas sur une source précise, il a été déduit visuellement des sources indirectes que l’on possède (voir le patron proposé par Zahr ici). La longueur a été envisagée à la vue de certaines illustrations. Le pan droit se rabat par-dessus le gauche de façon à permettre le tir à l’arc. On dit de cette ouverture qu’elle se fait "à la turc", doù le nom du vêtement.

Précédément j’appelais ce vêtement kaftan ou yalma mais la nomenclature que j’ai trouvée [1] mettent en avant le terme de qabâ’ (pl. aqbiya).

Le décor brodé l’a été au point de chaînette, en s’inspirant pour le décor d’une dalmatique perse du XIIe siècle, conservée à Halberstadt (figures 4 et 5).

Les bandes à tiraz qui ornent le bras sont inspirées d’un modèle égyptien ou irakien daté entre la deuxième moitié du XIe et le début du XIIe siècle (figure 6). Elles sont réalisées dans une bande de tissu enduit d’un aprêt blanc sur lequel les motifs ont été peints (figure 7 et 8).

La qualité de cette réalisation en fait un vêtement que Abu Hamir réserve pour les jours de fête et les vendredi à la mosquée. Il peut également servir lors des parades militaires et des revues.


-- Per Braz --


--

[1] A. Mayer, Mamluk costume, A survey, Genève : Albert Kundig, 1952.
Stillman, Yedida Kalfon, « The Medieval Islamic Vestimentary System : Evolution and COnsolidation », dans Kommunikation Zwischen Orient und Okzident Alltag und Sachkultur, Wien : Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, 1994, p. 271-305.


images


Figure 1
804 x 800 px
256.2 ko

Dessin aux deux guerriers, Egypte, retrouvé à Fustat, XIe siècle, encre sur papier. Le soldat de droite, bien différencié du Türk de gauche a servi de modèle pour la création du vêtement.


Figure 2
512 x 607 px
104.6 ko

Extrait des Maqamat de al-Hariri (BnF, ms 5847), folio 30 verso.


Figure 3
512 x 589 px
104.7 ko

Extrait des Maqamat de al-Hariri (BnF, ms 5847), folio 140.


Figure 4
647 x 800 px
75.5 ko

Dalmatique en soie pourpre, brodée de lions au fil d’or, originaire de Perse, XIIe siècle


Figure 5
743 x 800 px
116.2 ko

Dalmatique en soie pourpre, brodée de lions au fil d’or, originaire de Perse, XIIe siècle, détal du motif brodé


Figure 6
800 x 541 px
144.2 ko

Fragment de toile de lin à décor peint, Egypte (ou Irak), deuxième moitié XIe ou début XIIe. La peinture est réalisée avec ces pigments rouges, noirs et gris-bleu. Collection Bouvier, cote JFB I 91.


Figure 7
800 x 526 px
151.3 ko

Bandes à tiraz avant peinture, le tracé a été réalisé au feutre pour plus de commodité (et un manque de maîtrise technique)


Figure 8
600 x 800 px
97.4 ko

Bande à tiraz terminée et cousue en place.


Figure 9
800 x 791 px
285.4 ko

Détail du motif de lion brodé, ces médaillons ornent tout le bas du vêtement.


Figure 10
534 x 800 px
87.5 ko

Le vêtement terminé, porté avec la ceinture de tricot.



Espace privé ] [ Forum membres ]

Suivre la vie du site

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS! Site réalisé avec SPIP

Site réalisé avec SPIP 2 - Squelette Babel sous licence GPL