Bouclier en amande

Extrêmement incurvé, il est conçu comme un bouclier de cavalier qui puisse servir lors de charges à la lance couchée. Il a été réalisé en trois épaisseurs de contreplaqué collées, recouvertes de toile de lin collée. Un autre bouclier, dont la partie bois sera correcte historiquement est en cours de préparation.

Une préparation à base de gesso lui a été appliquée sur la face extérieure, puis de la peinture à la tempera du même type que celle appliquée sur le casque. Le premier essai a donné au final une peinture légèrement pulvérulente.

La fixation des énarmes et de la guiche se fait à l’aide de rivets, formés de clous façonnés qui avaient un aspect un peu forgé, achetés au marché médiéval de Ryton-on-Dunsmore. J’ai réalisé des petites plaques de protection pour les parties en cuirt, équestre ou piéton et le type de vêtement porté. La préhension au niveau de la main se fait par deux lanières croisées. Le positionnement de la guiche s’est fait après plusieurs essais personnels, à pied et à cheval. Il en est de même pour l’emplacement de la boucle sur la courroie et de sa longueur. Je pense que ce positionnement, ainsi que celui des énarmes, est hautement personnel et que chacun va en préférer un particulier. Il est difficile pour notre période de certifier qu’un type prévalait sur l’autre lorsqu’on regarde l’iconographie.

La peinture finale a été faite avec des ocres, pour éviter l’emploi de pigments trop coûteux, ce qui irait à l’encontre de la vision que j’ai du personnage que j’évoque selon moi. La peinture à l’oeuf semble bien se faire d’ailleurs avec ces pigments naturels et je pense donc que je vais peindre mon casque de la même façon. En plus, c’est très économique, ce qui ne gâche rien.


-- Per Braz --


images


462 x 697 px
170.5 ko

Le bouclier très recouvrant et fortement recourbé a sa partie supérieure droite. Petrus de Ebulo, Liber ad honorem augusti sive de rebus Siculis (cf supra.), folio 107r.


300 x 418 px
55.9 ko

Les boucliers, extrêmement courbés et très recouvrants, s’utilisent avec l’épée ou la lance. Rolandslied des pfaffen Konrad, folio 114v, vers 1170.


813 x 997 px
413.1 ko

L’écu est très long, il protège une grande partie du corps. Malgré son encombrement, le cavalier tient ses rênes de la main gauche.Petrus de Ebulo, Liber ad honorem augusti sive de rebus Siculis (cf supra.), folio 133r.


792 x 844 px
339.7 ko

Cette forme a inspiré la taille et la découpe générale du bouclier. Détail d’un chapiteau du cloître de Monreale en Sicile.


1011 x 888 px
436.4 ko

Le cavalier tient son bouclier avec l’avant-bras incliné vers le haut, la préhension se faisant par deux énarmes que l’on serre. Détail des fresques de la chapelle de Cressac.


303 x 408 px
96.5 ko

L’énarme laissée libre de ce bouclier se situe dans la partie supérieure droite. Sa cime est droite, avec des angles arrondis. Jerusalem pris par Nabuchodonosor, Bibliotèhque Sainte-Geneviève ms0.


1200 x 804 px
344.2 ko

Garde endormi, sculpture au portail de Saint-Gilles du Gard 2eme quart du XIIe siècle. On voit nettement la fixation par rivetage de la guiche, dont le point d’attache sur la partie gauche est assez bas.


1200 x 492 px
87 ko

Vue générale de face (il fait environ 140 cm de haut.


1200 x 504 px
199.9 ko

L’arrière, avec le positionnement des lanières de suspensions (guiche) et de préhension (énarmes).


1200 x 782 px
351.3 ko

Détail de la guiche et des énarmes.


1200 x 483 px
180.8 ko

Détail de la guiche et des énarmes.


1200 x 604 px
171.2 ko

Détail de la guiche et des énarmes.


1200 x 782 px
286 ko

L’énarme de l’avant-bras avec le lacet dénoué


1109 x 1200 px
387.9 ko

Vue de détail du rivet fixant les lanières, réalisé dans un clou, fixé à travers une ’rondelle’ carrée réalisée en fine tôle.


961 x 1200 px
282.5 ko

La boucle de la guiche, fixée au point sellier comme une boucle de ceinture. Elle a été achetée au marché médiéval de Ryton-on-Dunsmore.


1200 x 845 px
202 ko

Détail du rivet vu de face, avec le clou d’aspect un peu forgé utilisé à cet effet.


Etat final
280 x 600 px
27.6 ko

Le bouclier peint avec des ocres, à la tempera



Espace privé ] [ Forum membres ]

Suivre la vie du site

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS! Site réalisé avec SPIP

Site réalisé avec SPIP 2 - Squelette Babel sous licence GPL