Arc occidental XIIe siècle

Arc, carquois et flèches

- L’arc : C’est un arc simple monoxyle, en orme. Il a été réalisé d’après une source archéologique par Pierre Lansac (Site : http://www.archerie-primitive.com ) tirée du livre de Valérie Serdon « Armes du diable. Arcs et arbalètes au moyen-âge ». L’arc en question a été retrouvé sur le site de Pineuilh (Gironde). « Le site de Pineuilh(...) a livré un arc de 1,25 m environ de longueur. Il est confectionné en orme et présente des encoches destinées à fixer la corde à chaque côté. Une perforation carrée est bien visible sur l’une des extrémités auquel je ne peux attribuer de fonction définitive. La poignée, dans sa partie médiane, est légèrement plus épaisse que les branches. » D’après la taille de la pièce archéologique, il pourrait s’agir d’un arc pour enfant. En considérant cette hypothèse, l’arc reconstitué a été adapté à ma taille.

- Le carquois : Une simple « chaussette » de cuir accrochée à la ceinture permet à Ebles de transporter ses flèches. Le modèle a été inspiré par le Liber Ad Honorem Augusti (1190-1197).

- Voici deux flèches utilisées par Ebles. Elles ont été réalisées par un taillandier d’Allassac (Corrèze) : P.Lavaud. D’après Valérie Serdon, elles correspondraient à deux types de pointes retrouvées en zones proches du Limousin au XIIe siècle.

Note : Le brassard de cuir visible sur la photographie d’Ebles n’est aucunement documenté. C’est une simple protection, indispensable pendant les tirs, pour laquelle je n’ai pas encore trouvé de source.





Espace privé ] [ Forum membres ]

Suivre la vie du site

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS! Site réalisé avec SPIP

Site réalisé avec SPIP 2 - Squelette Babel sous licence GPL