Jehan le Podestat

Pour mémoire, "Podestat" : Apparu dans la seconde moitié du XIIe siècle dans les villes de Toscane et de Lombardie, le podestat est un magistrat, étranger à la ville, nommé pour une courte période (six mois à deux ans), salarié par la Ville, investi de pouvoirs exécutifs et judiciaires, pour rétablir la concorde dans une ville déchirée par les luttes de faction

Articles

L’aumonière du Podestat


Jehan le Podestat est un miles de rang supérieur à la court du Comte de Tripoli aussi il lui arrive de faire l’aumône aux pauvres. Il possède par conséquent une aumônière. Pour réaliser cette aumônière, je me suis principalement inspiré de deux sources. L’une est conservée au musée de la ville de Chelles (77), il s’agit d’une aumônière de mariage datée vers 1180 qui figure une scène de « tristan et Iseult ». La deuxième source est une aumônière au décors guerrier (...)

Cotte de voyage


La perspective d’un événement hivernal m’a fait m’interroger sur la conception d’un vêtement chaud Je souhaitais un vêtement pratique et fonctionnel compatible avec la pratique de l’équitation. A l’étude des sources, où l’on peut observer les sempiternels manteaux (capes), j’ai décidé de réaliser une cotte de voyage inspirée de celle que l’on observe sur le Liber ad Honorem Augusti (f°30). Il m’a semblé que ce vêtement remplissait (...)

Bannière de guerre (bas latin : Bandum)


Jehan est un chevalier de rang supérieur, issu d’une famille titrée et en charge a la cour de Champagne. Il porte une bannière . Au combat la bannière permet d’être identifié des siens de loin. Il est possible que la bannière au sein du combat lui-même ait joué un role tactique de rassemblement ou de défense. Pour réaliser cette bannière j’ai opté pour la forme la plus observée dans les sources. Il s’agit d’une partie rectangulaire, disposée dans la longueur, (...)

Un vêtement de dessus - La cotte du Podestat


Elaboration d’une cotte de dessus de la fin du XIIème siècle.


Gambison


Le gambison est une tunique matelassée porté sous le haubert. On dit d’une pièce rembourrée à la manière d’un gambison qu’elle est « gambisée ». Il prémunit des chocs (coups ou chute de cheval) mais ne constitue pas une protection efficace contre les armes tranchantes d’où son usage combiné à celui du haubert. Une seule pièce gambisée, datée selon la technique du carbone 14 des années 1160 - 110, nous est parvenue. Il s’agit d’une manche, terminée par un (...)

Fourreau d’épée


Réalisé avec deux lattes de chêne collée. La glissière interne est tapissée de laine dans sa partie supérieure (en fait à " l’embouchure "). Le cuir est cousu à l’arrière sur la longueur. La bouterolle est en acier et élaborée par Yannick Epiard qui l’a fixé en force et a chaud. Le baudrier est blanc et en cuir (couleur ultra fréquemment représentée pour la composition des baudriers à la fin du XIIe siècle - Hortus deliciarum / Bible de Winchester / Bible de Saint Bertin (...)

Heaume à timbre en bombe ou "Hanepier"


La terminologie guerrière de la fin du XIIe siècle qualifie ce heaume de "Hanepier" ou "Henepier". On observe les premiers heaumes de ce type dès les années 1170 - 1175. Philippe d’Alsace en est coiffé sur son sceau équestre dès 1170. La "bombe" se démocratise de 1170 à 1190. Cette forme de heaume coiffe les "milites equites" assez systématiquement à partir de 1180. Autour de 1180 apparaît une nouvelle forme de nasal, que nous qualifions de "nasal masque" ou "joière" pour reprendre (...)


Espace privé ] [ Forum membres ]

Suivre la vie du site

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS! Site réalisé avec SPIP

Site réalisé avec SPIP 2 - Squelette Babel sous licence GPL