Frère Callixte

Callixte est un Frère en Armes de l’Ordre de Saint Jean de l’Hôpital de Jérusalem. A ce titre, il ne possède pas les habilitations religieuses du Frère en Service. Il porte néanmoins la même robe noire (d’origine Bénédictine) ornée d’une croix blanche et sévit de son Auvergne natale jusqu’au Comté de Tripoli.

Articles

sous vêtements


Voici les dessous de Frêre Callixte...vous en rêviez, je sais ;o) BRAIES : Les braies de frêre Callixte sont faites sur un modèle arabe trapèzoïdal. Elles sont en lin écru, doublées de lin blanc. La partie haute est roulée en boudin jusqu’à la taille( comme on peut voir sur les sources ). Les fentes pratiquées sur la partie avant permettent de nouer la ceiture et de passer les lacets, suspendus à cette dernière, qui servent à attacher les chausses. Les jambes sont fendues sur (...)

Recherches


Voici le bilan actuel de mes recherches sur le costume Hospitalier. Rien n’est à tenir pour acquis car nombre de pistes se contredisent en raison d’erreurs problables des auteurs consultés ou de variations régionales du costume... Voir également l’article La tenue des frères de l’Hôpital à la fin du XIIe siècle écrit de concert avec Yann Kervan. De par la rêgle de Raymond du Puy, les hospitaliers font le voeu de chasteté, d’obeissance et de pauvreté. Ils (...)

gambison


Dans le Knight Hospitaller de David Nicolle, il désigne l’"affeutre" comme protection allant sous la cotte de maille et faisant partie de la dotation du chevalier hospitalier et couvrant également les jambes. Il pourrait s’agir de l’ancètre du Gambison tel qu’on le connait au XIIIème mais l’abscence de sources données ne m’a pas permis de vérifier cette théorie. D’autre part, un manuscrit Islamique ( cf : recherches du Ghulam ) définit (...)

casque flûté à nasal


Casque conique flûté à nasal élargi typique de la fin du XIIème. Celui-ci a été à l’origine fabriqué trop grand par un artisan polonais bourré !( tour de tête de 82 au lieu de 68 ) Il a donc été repris par un artisan français afin que je puisse le porter. L’anecdote n’est pas dénuée de sens si l’on considère que la récupération de matériel sur les champs de bataille était une pratique courante. L’on peut donc considérer que ce casque est une "prise de guerre" (...)

casque à nasal


Ce casque à nasal de fabrication américaine m’a été offert. Il a l’avantage d’être léger et pratique. L’on peut par contre considérer, même si cette forme de casque va perdurer encore très longtemps, que Frêre Callixte porte le heaume de son arrière grand-pêre car il s’agit là de la reproduction d’une pièce de fouille de Kiev datée du Xème siècle. Le casque a été armorié aux couleurs de l’Hôpital avec une peinture déco moderne cuite au four. La (...)

Chapeau


On ne peut pas prétendre évoquer le XIIème siècle sans ses petits chapeaux ridicules... Ces cloches de feutre artisanal sont réalisées d’une seule pièce moulée en forme par Les Ateliers de la Bruyère à Saugues.

Les accessoires de frère Callixte


Ici sont rangés tous les petit objets utiles qu’on peut trouver à ma ceiture ou dans mon aumonière... Rasoir et briquet : pièces réalisées par Yves Schmitz : Une forge en Mitgard, Le Chassain, 23190 Saint Silvain Bellegarde. Le couteau à été acheté sur le site Histoire Vivante et est signé Yannick Epiard. Le fourreau, inspiré de la forme d’une pièce de fouille, est en cuir tanné à l’écorce de chêne bouilli à la cire et cousu au fil de lin poissé. Les forces et le (...)

Epée et fourreau de frère Callixte


L’épée est l’arme la plus prestigieuse qui soit mais son importance n’est que secondaire lors d’une charge équestre. Le modèle présenté ici est décrit dans l’Encyclopédie Médiévale d’Eugène Violletle Duc. Le métal est bruni par un procédé de trempe à l’huile afin d’en augmenter la résistance. Le pommeau circulaire est riveté. Les tranchants rapportés sont aiguisés. La soie (poignée) est en bois, entourée d’une cordelette de lin et (...)

Coiffe à oeillères


Certainement destinée à compenser l’absence de protection faciale des heaumes les plus simples, l’adoption de ce type de coiffe semble courante en orient et beaucoup plus resreinte en occident. Néanmoins, on trouve nombre de représentations approchantes sur les chapiteaux des églises romanes auvergnates. C’est pourquoi j’ai donc décidé d’en doter Frêre Callixte. Zahr ad Daula, membre du collectif en a également réalisé une pour son costume militaire oriental, (...)

Sac de lin


Ce sac de lin a été réalisé de manière à pouvoir transporter mes couverts. La bandoulière est une tresse de laine mèche non traitée et la croix est une applique de laine bouillie brodée au point de chainette avec de la laine mèche plus fine. Ce sac de lin a été réalisé de manière à pouvoir transporter mes couverts. La bandoulière est une tresse de laine mèche non traitée et la croix est une applique de laine bouillie brodée au point de chainette avec de la laine mèche plus fine. Les (...)


Espace privé ] [ Forum membres ]

Suivre la vie du site

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS! Site réalisé avec SPIP

Site réalisé avec SPIP 2 - Squelette Babel sous licence GPL